مؤسسات رهبانية

راهبات الرحمة للقديس شارل بروميه (الراهبات الألمانيات)

62views

راهبات شارل بروميه

راهبات الرحمة للقديس شارل بروميه- الراهبات الألمانيات Les religieuses de la charité de Saint Charles Borromée

نبذة تاريخية

أُسست هذه الرهبانية في نانسي بإقليم اللورين عام 1652م. ولما كان من مهمة الأب الفرنسيسكاني لاديسلاوس شنايدر رعاية الكاثوليك الألمان بمدينة الإسكندرية، فقد أسس من أجل أولاد رعيته مدرسة بمصر عام 1883م بالإسكندرية.

ودعا لمعاونته في إدارة هذه المدرسة راهبات سان شارل بروميه، حيث إن شقيقته كاترينا شنايدر كانت هي أيضًا راهبة من هذه الرهبانية.

قد تأسس دار المسنين بالإسكندرية عام 1891م، ومدرسة بالقاهرة، بباب اللوق عام 1904م، ومستوصف علاجي بالمعادي عام 1914م الذي أضيف إليه فصول حضانة ملحقة بمدرسة باب اللوق، والمستوصف يستقبل يوميًا أكثر من 150 مريضًا معوزًا.

لأن هدف رهبانيتهم هو محبة الله، ومواصلة حياة الرحمة التي تختص برعاية الفقراء، المتروكين، المرضى والمحتاجين في أي مجال ومواساتهم روحيًا أو ماديًا.

Les religieuses de la charité de Saint Charles Borromée 

L’ordre apostolique des religieuses Saint Charles Borromée est un ordre apostolique qui suit Rome. 

Il obéit à la mission de l’évangile à travers la charité dans tous les domaines. Les religieuses vivent en communauté ce qui leur permet de vivre la prière et la mission apostolique.

C’est aussi une vie de sacrifice : Les religieuses font un vœu de pauvreté, chasteté, et obéissance. Elles essaient de suivre les conseils de l’évangile : « Soyez généreux comme votre père qui est aux cieux est généreux »  

Cet ordre a été fondé le 8 juin 1652, et puis, les religieuses travaillent pour accomplir la mission du fondateur : « Répandre la charité, l’amour, la sympathie entre les humains. »

Joseph Choufnel

un avocat qui habitait à Nancy a été passionné par la mission apostolique qu’il s’est sacrifié la vie pour servir les gens pauvres, malades et les marginaux. Il s’est occupé des gens qui ont été atteints par la peste, Il faisait avec eux le travail d’un infirmier à Toul. Il a eu la contagion et il est décédé à l’âge de 31 ans. Avant sa mort, il a demandé son père : Emmanuel Choufnel de compléter sa mission. Alors ce dernier a fondé « La maison de charité ». Quelques jeunes bénévoles l’ont rejoint. 

Elles étaient connues par les religieuses de la sainte famille, car elles ont pris la sainte famille come le bon exemple à suivre dans leur vie.Ce travail humanitaire a continué à soulager la souffrance des humains : On a construit des hôpitaux, des dispensaires et des écoles aussi pour s’occuper des jeunes dans tous les domaines.

Les religieuses présentent leur service à tout le monde, sans faire la différence selon le sexe, la nationalité (la couleur de la peau), le niveau social ou la religion. Là où elles se trouvent, elles présentent leur service dans les écoles, les dispensaires, les hôpitaux, les asiles, les gens en besoin matériellement et spirituellement, et aussi bien sûr le soutien des prêtres dans leur travail apostolique.  

Cet ordre est appelé « Les religieuses Borroméennes » car au dessus de la maison de la charité il y avait une statue représentant Saint Charles Borromée.

Les jeunes femmes bénévoles ont été connues chez la plupart des gens par les filles de la charité de Saint Charles Borromée.